Rayons X, danger

 

Les rayons X ont été présents pour nous à un moment ou l’autre de notre vie. En effet, qui n’a pas dû subir une radiographie pour une carie dentaire, un trouble digestif ou pulmonaire, ou même une fracture ? Cependant, malgré l’utilisation intempestive des rayons X, peu de gens sont vraiment conscients  des dangers qui leur sont inhérents.

À cause de la propriété extrêmement pénétrante des rayons X, des milliers de cellules sont perturbées, voire tuées, lors d’un examen ou d’un traitement. Les rayons X ne peuvent faire de distinction entre les cellules saines et les cellules malsaines. Les effets pernicieux qui s’ensuivent varient selon l’intensité des radiations, le type de cellules impliquées, leur résistance intrinsèque et la phase de leur développement.

Des recherches ont montré que les rayons X sont à l’origine de plusieurs formes de cancérisation, notamment la leucémie, le cancer du sein et, possiblement, d’autres types de cancer.

Il est notoire que les radiologistes sont davantage touchés par la leucémie que les autres médecins.

Les cellules du sang sont souvent les plus affectées par l’irradiation. Celle-ci entraîne une altération des globules blancs et rouges, ainsi que des plaquettes sanguines, rendant ainsi le milieu intérieur propice au développement de la leucémie.

Les diverses formes de rayons ionisants, dont les rayons X font partie, génèrent  dans l’organisme des radicaux libres, lesquelles substances instables s’attaquent sournoisement aux cellules, engendrant, par le fait même, un processus d’oxydation. Cette détérioration tissulaire peut aboutir, à la longue, au développement de certains types de cancer.

En outre, les rayons X peuvent entraîner des malformations fœtales en provoquant des mutations génétiques au sein des spermatozoïdes ou des ovules. Conséquemment, ce phénomène peut aboutir à des avortements spontanés, à des anomalies congénitales, à des tares héréditaires et même à  l’«inviabilité» prénatale et postnatale.

Les effets dévastateurs des radiographies sont cumulatifs et difficilement mesurables. Leurs effets délétères peuvent se faire sentir jusqu’à 20 ans plus tard.

Les rayons X peuvent favoriser l’apparition de cataractes. Le cristallin de l’œil est très vulnérable à l’action néfaste des radicaux libres. Il se protège des rayons ionisants en se couvrant d’opacité, s’orientant ainsi vers la formation de cataractes.

En outre, les rayons X diminuent l’espérance de vie, cela à cause de la destruction massive des cellules et, par ricochet, de la prolifération des radicaux libres. En outre, les rayons X favorisent un vieillissement précoce.

Le Dr Irwin Bross, de Roswell Park Memorial Institute des États-Unis, estime qu’une radiographie pulmonaire équivaut à une perte d’un peu plus de six mois d’existence. Quant à une radiographie dentaire, elle écourte la durée de la vie d’environ trois mois.

Suite à l'article: "Protection contre les rayons X par une supplémentation adéquate".

 

 

 


Publié le: 05/01/2013