Que faisons-nous de notre vie?

 

Le système de santé est saturé, il y a de plus en plus de personnes en mauvaise santé et d’enfants obèses ou qui deviendront diabétiques. Les personnes âgées vivent plus longtemps mais dans quelles conditions? À l’heure ou tout va vite et ou la performance est devenue légion dès le berceau, je me demande ou nous allons. On demande plus, toujours plus d’informations, toujours plus de disponibilité, toujours plus d’argent, toujours plus de jeunesse, toujours plus de loisirs, toujours plus de choix…

Et si nous nous arrêtions quelques secondes, car c’est déjà beaucoup et trop dans ce monde de bruts, pour réfléchir au vrai sens de notre vie? Que nous apporte le toujours plus? Que voulons-nous vraiment dans notre vie? Que voulons-nous vraiment privilégier, pour nous et pour nos enfants? Quelles valeurs, quelle santé, quelle planète, quel message voulons nous laissez à nos enfants?

Dans notre monde, je vois beaucoup de frustrations, beaucoup de fatigue, beaucoup de déceptions, beaucoup de paraître, beaucoup d’hypocrisie et de désespoir alors que nous progressons toujours plus vite vers une technologie de pointe et de découvertes. Il suffirait de peu de choses pourtant pour changer cet état, revenir à l’essentiel. Se parler, vivre simplement, vivre plus sainement, lâcher prise et se dire que nous sommes tous des humains qui essayons de vivre tout bonnement.

On oublie souvent que notre vie peut être simple et positive, si on le veut vraiment. Je sais que la vie n’est pas toujours facile et qu’il faut souvent se battre pour ce que l’on veut vraiment. Avons-nous le choix? Oui, nous l’avons. Nous savons tous quelle voie prendre pour ne pas tomber malade, pour arrêter de courir, pour arrêter de dépenser, arrêter de vouloir ressembler aux voisins ou ses collègues, pour vivre plus sereinement, pour mieux éduquer nos enfants et les soutenir, pour se respecter, respecter autrui et notre planète, pour communiquer entre nous, pour donner la place méritée aux ainés qui ont tellement de vécu.

C’est tellement plus facile de dire que c’est la faute à ceci ou à cela pour nous déculpabiliser et cautionner nos mauvais choix. Nos choix influencent non seulement notre santé mais aussi toute notre vie. L’effet boule de neige, vous connaissez?

Karine Verpillot, N.D.
Publiť le: 05/10/2010